Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 01/07/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

Médée égorgeant le bélier devant les filles de Pélias.

Vers 1723/1732

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 24669, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII29639
MA12646

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G735

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme

TECHNIQUES :
Contre-épreuve de sanguine. Montage ancien : 0,522 ; 0,379, bande de papier bleu, traits d'encadrement noirs, bande dorée. Verso : en haut au milieu, à la plume et encre brune, Médée Egorgeant le Belier Devant Les filles De Pelias / a la sanguine (Saint-Morys). Pas de filigrane visible.
H. 00,266m ; L. 00,419m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1699, chap. : Ecole française, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12646.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 7. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont quatre cartons à deux dessins, un à trois, trois à quatre, un à cinq, et un à sept. 125 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]]. 812 [[somme des paquets des dessins]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Cf Ovide, Métamorphoses, VII, 297-349. Plus particulièrement v. 312-323 : "Aussitôt on traîne jusqu'à elle une bête à laine, épuisée par des années sans nombre, dont les cornes se recourbaient autour de ses tempes creuses ; Médée fouille avec un couteau d'Hémonie sa gorge flétrie [...]. La magicienne jette dans les flancs d'un vase de bronze le corps de l'animal en même temps que des sucs aux puissantes vertus ; le philtre réduit à rien ses membres, ses cornes et, avec ses cornes, son grand âge et du milieu du vase s'échappe un faible bêlement. Aussitôt, tandis qu'on s'étonne de ce bêlement, un agneau bondit au dehors, qui fuit en folâtrant et cherche des mamelles prêtes à l'allaiter. Les filles de Pélias restent frappées de stupeur en voyant le miracle promis par Médée confirmer sa véracité, elles redoublent leurs instances" (Traduction Georges Lafaye, Paris, Belles Lettres, 1928). Melchior-Durand propose de rapprocher ce dessin de l'Inv. 24671 "Les filles de Pélias s'apprêtant à tuer leur père", en raison de la proximité de leurs sujets. On peut donc envisager de dater les deux dessins de la période romaine.

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Personnes : Médée - Pélias - Pélias, filles
Sujets : MYTHOLOGIES - Mort de Pélias - Médée et les filles de Pélias tuant leur père
Techniques : sanguine - contre-épreuve

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 178