Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 15/02/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

SACCHI Andrea


Ecole romaine et ombrienne

Apollon et Asclepius

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 14415, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII26467
MA12615

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
SACCHI Andrea
Ph. Pouncey

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN XVIIè s

TECHNIQUES :
Sanguine, plume encre brune, la figure d'Apollon est détourée et collée sur la feuille, mis au carreau à la pierre noire. Annotation à la plume: c. marati et n° 4. Collé en plein sur un montage portant au verso une contre épreuve à la sanguine représentant un Cavalier.
H. 00,204m ; L. 00,211m

HISTORIQUE :
Charles Paul de Saint Morys, saisie des biens des émigrés en 1793, marque du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1696, chap. : Ecole italienne, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12615.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 29. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles. 100 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Au verso du montage, une décharge à la sanguine. 'Ce dessin est une première idée, reprise ensuite dans une feuille de la collection Ralph Holland (Sutherland Harris, 'Drawings by Andrea Sacchi : Additions and Problems', Master Drawings,1971, n° 4, p. 384-391, fig. 31b), qui était probablement destinée à servir de frontispice à un livre de science médicale, compte tenu du sujet. Asclépios dieu de la médecine est représenté selon la description que donne Pausanias de la statue chryséléphantine de Thrasymedes conservée dans le temple d'Epidaure : le dieu était assis, le bâton dans la main gauche et la droite posée sur la tête d'un serpent. Ici Sacchi place cet emblème dans les deux mains d'Asclepios et de son père Apollon guérisseur. Bien que la gravure n'ait pu être identifiée les caractères stylistiques du dessin le placent vers 1650-55 et le médaillon sur le socle, sous le bras d'Asclepios était probablement destiné à recevoir des armoiries qui ne sont pas plus détaillées dans la seconde version. En revanche le dessin anglais présente à l'arrière-plan une façade de palais qui avait certainement un lien avec la destination ou le commanditaire de l'oeuvre pour laquelle l'artiste reprend un schéma déjà mis au point pour son 'Portrait allégorique du chanteur Marcantonio Pasqualini couronné par Apollon' du Metropolitan Museum de New York. On notera dans la figure d'Apollon un souvenir de l'Apollon du Belvedere une des statues antiques qui eut le plus de succès auprès des artistes depuis Raffaello' (Catherine Loisel, dans cat. exp. Oeuvres d'art du Musée du Louvre à Thessalonique. L'Europe et les mythes grecs : Dessins du Musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, par C. Loisel, Thessalonique, Fondation Teloglion, Aristotle Université de Thessalonique, 12 Octobre 2012 - 27 Janvier 2013, n° 23).

INDEX :
Collections : Dezallier d'Argenville, Antoine-Joseph ? - Saint-Morys
Lieux : New York, Metropolitan Museum of Art, oeuvre en rapport
Personnes : Apollon - Asclepius - Raphaël+
Sujets : MYTHOLOGIES - Apollon du Belvédère - Apollon et Asclépius
Techniques : encre brune - pierre noire - sanguine - mis au carreau - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 6, p. 414