Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 11/04/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

FIASELLA Domenico


Ecole piémontaise et génoise

L'archange saint Michel terrassant le dragon

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 12652, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII7575
MA7065

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
FIASELLA Domenico
M. Newcome

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN XVIIè s

TECHNIQUES :
Pierre noire. Traits incisés. Pierre noire passée sur la feuille au verso. Filigrane proche de Briquet, 1923, I, no 481, 490, 492 : ancre dans un cercle surmonté d'une étoile ; Italie centrale, entre 1520 et 1540. Restauré en 2006.
H. 00,315m ; L. 00,213m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959 au verso), dessin dit « du rebut » ; acquis pour le Cabinet du roi en 1671, marque du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.5, p.911, chap. : Ecole italienne E, carton 63. (...) Num¿ro : 7065.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 68. D¿signation des sujets : Saint Michel foudroie le Diable. Dessin au crayon noir. Dimensions : H. 31,5 x L. 21cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD37

COMMENTAIRE :
En 1985, Mary Newcome Schleier a reconnu dans ce dessin la main de Domenico Fiasella, alors qu'il se trouvait parmi les anonymes de l'école italienne du xviie siècle. La composition reprend, en sens inverse, une feuille de même sujet de Giovanni Battista Paggi conservée au Kupferstichkabinett de Berlin (inv. HdZ 15995) destinée à préparer un tableau dont le style rappelait vraisemblablement le Saint Michel terrassant le dragon du couvent de Colleviti à Pescia. Les contours prononcés à la manière du Cavalier d'Arpin (1568-1640) et la liberté du traitement incitent à proposer une datation après le retour de Rome. Les traits incisés le long des contours des figures ainsi que la pierre noire passée sur toute la surface du verso indiquent que la pièce était destinée à être traduite en gravure. Voir F. Mancini, 'Dessins italiens du musée du Louvre, Dessins génois, XVIe - XVIIIe siècle', Paris, 2017, n° 307.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Personnes : Michel, saint
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Saint Michel terrassant le Démon
Techniques : pierre noire

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 6, p. 110