Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/09/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

Autoportrait

Vers 1735/1745

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 24313, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII14947
MA12447

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G787

LOCALISATION :
Réserve des grands albums
Album Bouchardon Edme -4-
Folio 23 bis
rapporté au recto

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme

TECHNIQUES :
Contre-épreuve de sanguine. Bords découpés, celui de droite porte une déchirure. Verso : en haut à gauche, 80 D au graphite, 80 repris à la plume et encre brune. Collé en plein sur une contre-épreuve de pierre noire, voir no 955. Filigrane : AM cœur surmonté d'une fleur de lys VIMAL + grappe de raisin
Forme : rectangulaire
H. 00,542m ; L. 00,444m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1543, chap. : Ecole française, Volume D. (...) Num¿ro : 12447. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bouchardon /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 80 D. D¿signation des sujets : Portrait de Bouchardon. Contr'épreuve à la sanguine. Dimensions : H. 55 x L. 44cm. Origine : Idem & Donné par Mr. Girard /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40

COMMENTAIRE :
Vraisemblablement cité dans l'inventaire après décès de Girard, le 18 juin 1808 (Me Tissandier, notaire à Paris), en ces termes : « Prisée de dessins montés... A l'égard d'un dessin représentant le portrait de Bouchardon, dessiné par lui-même, il n'en a été fait aucune prisée, comme portrait de famille.... » (fol. 60 v°), ou : « A l'égard d'un portrait représentant Edme Bouchardon, dessiné par lui-même, à la sanguine, il n'en a été fait, etc. » (fol. 62 r°). Roserot (1910) indique que le dessin original, aujourd'hui disparu, aurait longtemps était conservé au château de Daillecourt (Haute-Marne). Un dessin conservé au musée de Chaumont aurait été fait d'après la contre-épreuve du Louvre (Don Émile Jolibois, attribué à Louis Bonaventure Girard, sanguine, H. 0,137 ; L. 0,123, inv. Forgeot dess 23, reproduit en frontispice dans Carnandet, 1855). (J. Trey, Inventaire général des dessins du musée du Louvre. Ecole française. Edme Bouchardon. 1698-1762, n°403) (Voir Inv. 23847) ces deux autoportraits se distinguent par leur traitement. Tous deux représentent l'artiste de profil, le regard tourné vers la gauche (la composition du Inv. 24313, contre-éprouvée, est inversée) (...)l'autoportrait au tricorne laisse apparaître un léger trois quarts, le regard un peu baissé (...) est traitée avec des hachures vigoureuses et larges (...) On ignore les circonstances de création de ces deux autoportraits. Néanmoins, il semble envisageable que le portrait au tricorne ait précédé le portrait tête nue. Ce dernier est en effet bien davantage travaillé. Le choix d'une pose stricte et d'une représentation sans concessions, avec des paupières lourdes, des lèvres et un menton épais, s'apparente presque à une provocation (...)ce portrait s'en distingue par la puissance qu'il dégage et par l'absence de toute délicatesse (...) la contre-épreuve a pu être copiée par le neveu de l'artiste, comme semble l'attester le dessin conservé au musée de Chaumont, copie en réduction du portrait au tricorne. (Juliette Trey, Louvre, Edme Bouchardon (1698-1762). Une idée de beau, 2016, p. 64).

DESCRIPTION DE L'ALBUM :
Album factice, relié de cuir vert.Etudes d'après des sculptures antiques ou religieuses. H. 0,700 ; L. 0,550.

INDEX :
Personnes : Bouchardon, Edmé
Techniques : sanguine - contre-épreuve

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 128