Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 16/09/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

Le Triomphe de Bacchus

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 24305, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII14937
MA12437

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme

TECHNIQUES :
H. 00,412m ; L. 00,587m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1542, chap. : Ecole française, Volume D. (...) Num¿ro : 12437. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bouchardon /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 70 D. D¿signation des sujets : Triomphe de Bacchus. Contr'épreuve collée sur papier. Dimensions : H. 41 x L. 58,5cm. Origine : Idem & Donné par Mr. Girard /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : la technique, précisée dans la notice n° 12368, concerne en fait les notices n° 12368 à 12445..

COMMENTAIRE :
Composition ambitieuse et aboutie - digne d'un Nicolas Poussin -, Le Triomphe de Bacchus illustre bien l'intérêt de Bouchardon pour les sujets mythologiques ainsi que la grande manière à laquelle il aspirait. On y voit la procession du dieu du vin et de sa joyeuse suite composée de ménades, de satyres, de boucs et de panthères. La scène est dominée par Bacchus, qui est assis sur le dos d'un éléphant et non pas sur son char, comme le veut plus communément la tradition. Son jeune corps est presque entièrement nu et il est couronné de pampres. Sous l'effet de la musique et du vin, son cortège est enivré. Le dessin fut gravé par Caylus et Fessard et l'estampe annoncée dans le Mercure de France en février 1739 (...) Cela doit permettre de dater le dessin original, aujourd'hui perdu, de 1738-1739 environ. Il existe au musée du Louvre une contre-épreuve en rapport avec notre feuille, qui ne semble pas correspondre à celle ayant appartenu à la collection Mariette (...)Le Triomphe de Bacchus et son pendant, Le Triomphe d'Amphitrite (fig. 104), constituaient une paire imposante, tout comme Les Fêtes Lupercales [Paris, Collection Georges Pébereau] et Les Fêtes de Palès [Boston, The Horvitz Collection], des compositions elles aussi en longueur et de dimensions similaires. Il s'agissait des quatre estampes les plus grandes jamais éditées d'après des dessins de Bouchardon. Les deux Triomphes ne connurent pourtant pas la même renommée, sans doute parce que les dessins ne furent jamais exposés au Salon, contrairement aux Fêtes (Edouard Kopp, Louvre, Edme Bouchardon (1698-1762). Une idée de beau, 2016, pp. 300-301).

INDEX :
Personnes : Bacchus
Sujets : MYTHOLOGIES - Triomphe de Bacchus
Techniques : sanguine - contre-épreuve

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 127