Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MACCHIETTI Girolamo


Ecole florentine

Tête de femme vue de profil vers la gauche, le regard vers le bas

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 9878, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII4850
MA4540

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t.I, U41

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MACCHIETTI Girolamo

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN début XVIè s
LUINI Aurelio
BONACCORSI Piero

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
ANONYME
M. Privitera, 1996
SOGLIANI Giovannantonio di Francesco
B. Berenson, 1938
COSIMO Piero di
I. Q. Van Regten Altena, 1938
ALLORI Agnolo
B. Berenson

TECHNIQUES :
Pierre noire, estompe, rehauts de blanc, sur papier préparé en gris. Collé en plein.
H. 00,250m ; L. 00,204m

HISTORIQUE :
E. Jabach, paraphe (L. 2959) ; dessin d'ordonnance ' collé et doré ' ; au verso du montage à bande dorée, à la sanguine : f° (L. 960 a) ; Inventaire Jabach : Ecole de Raphaël, n° 624 (Perino del Vaga) - Acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) et numérotation : six cent vingt quatre ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 624 Une teste d'un garson à la pierre noire rehaussé sur du papier gris de 10 pouces 1/2 de long sur 12 pouces de hault de Perrin del Vaga
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.594, chap. : Ecole milanaise, carton 41. (...) Num¿ro : 4540. Nom du ma¿tre : Idem [[ Luini, Aurelio ]]. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 2. D¿signation des sujets : Une tête de femme vue de profil. Dessins aux crayons noir et blanc. Dimensions : H. 24,5 x L. 20cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 15francs. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Observations : [Remis le 20 juillet 1829 au Musée pour être relié.] [[à l'encre]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
L'attribution de ce dessin a été, depuis toujours, assez discutée : de Perino del Vaga selon E. Jabach, d'Aurelio Luini selon Morel d'Arleux (Inv. ms), d'un anonyme italien du début du XVIe siècle selon F. Reiset (Inv. ms). B. Berenson ('The Drawings of Florentine Painters', 1938, n° 605c et n° 2752), a suggéré les noms de Sogliani et de Bronzino en raison de sa proximité avec une étude de tête à la Galleria degli Uffizi (inv. 577 F, ibidem, n. 599a, fig. 986) ; I. Q. Van Regten Altena celui de Piero di Cosimo(voir C. Monbeig Goguel, 'Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, Inventaire général des Dessins Italiens, I : Maîtres toscans nés après 1500, morts avant 1600, Vasari et son temps', Paris, 1972, n° 41), tandis que Ph. Pouncey ('Bernard Berenson : i disegni dei pittori fiorentini', in Master Drawings, t. 2, 1964, p. 284) y a vu sans doute la main de Girolamo Macchietti, auquel aujourd'hui le dessin est classé. M. Privitera ('Girolamo Macchietti. Un pittore dello Studiolo di Francesco I (Firenze 1535-1592), Milan, 1996, p. 195, E14) refuse cette attribution en y reconnaissant, cependant, un rapport avec les têtes peintes par Michele Tosini, maître de Macchietti.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Florence, Galleria degli Uffizi, oeuvre en rapport
Personnes : Tosini, Michele+
Sujets : Tête de femme
Techniques : estompe - papier préparé en gris - pierre noire - rehauts de blanc

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 5, p. 16