Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 14/09/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

Un projet de fontaine adossée à un décor architectural

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 24275, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII14906
MA12406

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme

TECHNIQUES :
H. 00,475m ; L. 00,281m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1539, chap. : Ecole française, Volume D. (...) Num¿ro : 12406. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bouchardon /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 39 D. D¿signation des sujets : Projet de fontaine. Dimensions : H. 47,5 x L. 28cm. Origine : Idem & Donné par Mr. Girard /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : la technique, précisée dans la notice n° 12368, concerne en fait les notices n° 12368 à 12445..

COMMENTAIRE :
Une contre-épreuve du musée de Mayence (GS 0276; Weber, 1968, p. 200) est à rapprocher de ce dessin. Elle présente seulement la partie centrale de la fontaine murale, et les mêmes motifs, sans l'encadrement architectural et sans le mascaron. Les deux dessins sont peut-être en relation avec une première étude de la fontaine de Grenelle (voir cat.exp. La statue équestre de Louis XV, dessins de Bouchardon, Louvre, 1973, n° 14). Inventaire général des dessins de l'école française, J. Guiffrey, P. Marcel, Paris, 1933, Tome I, n° 810. Ce dessin représentant un projet de fontaine murale est associé à la gestation de la fontaine de Grenelle. On retrouve en effet sur cette feuille la présence modeste de l'eau (un mince filet d'eau coule de la bouche ouverte d'un mascaron) et le fort impact du volume architectural structuré par un appareillage régulier de pierres. La présence d'un navire - emblème transparent de Paris - à côté d'une divinité aquatique tenant une rame et s'appuyant sur une urne - une allégorie de la Seine ? - esquisserait un programme iconographique. Édouard Kopp a proposé que ce dessin soit identifié avec celui que Bouchardon exposa au Salon de 1738 (no 154) : « Idée d'une fontaine publique pour une ville ». La date d'exécution du dessin - forcément avant le 25 août 1738 - pourrait convenir si l'on admet que Bouchardon ait été contacté par les échevins de Paris (...) huit mois avant la signature du marché pour la rue de Grenelle, ce qui est possible, mais non documenté. La feuille serait ainsi un témoignage d'une première mise en forme de Bouchardon qu'il aurait présentée en avant-première au Salon, avant de changer radicalement de parti (...)Deux contre-épreuves à la sanguine, apparemment identiques, ont été exécutées d'après un dessin du motif décoratif central qui présente des variantes par rapport à celui du Louvre : le navire est absent et la coquille est différente. Il s'agit sans doute ici du reflet d'une étape préparatoire avant l'introduction de la fontaine dans l'architecture (Guilhem Scherf, Louvre, Edme Bouchardon (1698-1762). Une idée de beau, 2016, pp. 288-289).

INDEX :
Collections : Voillemier
Sujets : naïade - triton - fontaine
Techniques : sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 123