Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Copie d'après

PENNI Giovanni Francesco


Ecole florentine

Assaut d'une forteresse par des fantassins romains et groupe de cavaliers

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 4324, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1865
MA1793

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t. V X947

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Copie d'après PENNI Giovanni Francesco
Retouché par CORNEILLE Michel II

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
MATURINO
école de SANTI Raffaello
SANTI Raffaello
PENNI Giovanni Francesco
BONACCORSI Piero

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Attribué à PENNI Giovanni Francesco
Dominique Cordellier & Bernadette Py, 1992

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, sur papier lavé de beige. Rehauts de blanc. Collé en plein.
H. 00,141m ; L. 00,378m

HISTORIQUE :
E. Jabach, paraphe (L. 2959) ; dessin d'ordonnance ' collé et doré ' ; au verso du montage à bande dorée, numérotation à la sanguine : 68 ; Inventaire Jabach : Ecole de Raphaël, n° 68 (Raphaël) - Acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) et numérotation : soix[an]te huit ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 68 Quantité de fantassins qui se couvrent de leurs rondaches avec plusieurs cavaliers qui les suivent pour les secourir à l'assault figures entieres à la plume lavé et rehaussé sur du papier gris de 17 pouces de long sur 8 pouces de hault dudit [Raphael]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.239, chap. : Ecole romaine, carton 13 bis. (...) Num¿ro : 1793. Nom du ma¿tre : Idem [[ Maturino ]]. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 23. D¿signation des sujets : Des fantassins se couvrent de leurs boucliers pour monter à l'assaut. Ce mot barré dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc, avait été exposé en l'an dix sous le n° 202. Il était attribué à Perino del Vaga. Il a été exposé en 1811 sous le n° 217 et donné à Maturino mentions d'attribution et d'exposition barrées au crayon Dimensions : H. 15 x L. 38cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 150francs. Emplacement actuel : Galerie d'Apollon. Observations : [Il porte le n° 543 de l'inventaire carton 3] [[à l'encre]] [voir Maturino] [[à l'encre]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] [[au crayon]] [au carton 3 porte le n° 543] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur la mention ultérieure]] [[trait oblique / au crayon / sous la mention ultérieure]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Original de Raphaël selon E. Jabach, de Maturino selon Morel d'Arleux (Inv. ms) et exposé comme Perino del Vaga en 1802 (voir 'Notice...', an X de la République Françaises, seconde partie, Paris, Musée du Louvre, 1802, n° 202), ce dessin a été attribué à Gianfrancesco Penni par J. D. Passavant ('Raphaël d'Urbin et son père Giovanni Santi', 2° vol., Paris, 1860, sous n° 247 p. 308-309, p. 473-474, p. 553 n° 107). K. Oberhuber ('Raphaels Zeichnungen: Entwürfe zu Werken Raphaels und seiner Schule im Vatikan 1511/12 bis 1520', Berlin, 1972, IX, p. 189, n° 13) a accepté cette attribution en rajoutant que le dessin pourrait avoir été réalisé sur une invention de Giulio Romano. De même, D. Cordellier et B. Py ('Musée du Louvre, Musée d'Orsay, Département des Arts graphiques, Inventaire général des Dessins Italiens, V : Raphaël, son atelier, ses copistes', II vol., Paris, 1992, n° 947) y ont vu une étude, ou une copie d'une étude, sans doute par Gianfrancesco Penni, pour la composition à droite dans le soubassement de la 'Bataille de Constantin contre Maxence', composition de la Chambre de Constantin, au Vatican. De la même main que le dessin du Musée du Louvre INV 4305. Rehauts de blanc et peut-être reprises du lavis gris par Michel II Corneille.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Rome, Vatican, Sala di Costantino, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Constantin+ - Maxence+ - Giulio Romano+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Bataille de Constantin contre Maxence
Techniques : encre brune - lavis brun - rehauts de blanc - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 229