Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

GIROLAMO DA TREVISO


Ecole bolonaise

La Vierge à l'Enfant en trône, entourée de quatre saints

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 4297, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII6536
MA6065

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
GIROLAMO DA TREVISO
Ph. Pouncey (note ms)

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME LOMBARD
école de SANTI Raffaello
PERUZZI Baldassarre Tommaso

TECHNIQUES :
Pinceau et lavis brun, plume et encre brune, lavis gris, rehauts de blanc (en partie repris par Michel II Corneille ?), tracé préparatoire à la pierre noire, papier lavé de beige. Angles supérieurs et inférieurs gauches abattus et complétés. Collé en plein.
H. 00,330m ; L. 00,246m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance, avec au verso à la sanguine : '329' et indication de format : 'f.°' (L. 960a) ; à la plume et encre brune : A.Rv. (L. 2991b) ; Inventaire Jabach, II, n° 329 (Peruzzi) ; entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) et annotation: 'trois cent vingt neuf' ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 329 Une Vierge avec le petit Jesus saincts et sainctes au nombre de six figures entieres à la plume lavé et rehaussé sur du papier roux de 12 pouces de long sur 15 pouces de hault dudit [da Siene [B. da Siena]]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.4, p.802, chap. : Ecole lombarde, carton 56. (...) Num¿ro : 6065.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 130. D¿signation des sujets : La Vierge, l'Enfant Jesus, la Madeleine, saint Joseph, sainte Catherine d'Alexandrie, et un saint évêque. Dessin lavé sur crayon, et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 32,5 x L. 24,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 15francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis au Musée le 27 août 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]] [[trait oblique / à l'encre / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD36

COMMENTAIRE :
Donné à Baldassare Peruzzi par E. Jabach, à un Anonyme Lombard par Morel d'Arleux (Inv. ms) et à l'école de Raphaël par F. Reiset (Inv. ms), ce dessin a été reclassé à Girolamo da Treviso en suivant une proposition de Ph. Pouncey (note ms au verso du montage), qui le rapprocha d'une feuille du même artiste conservée à Windsor Castle (inv. 5456 ; 'Girolamo da Treviso in the service of Henry VIII', in The Burlington Magazine, XCV, 1953, p. 211) et proposa de le dater de la fin de la carrière italienne de l'artiste. D. Cordellier (cat. exp. L'oeil du connaisseur. Hommage à Philip Pouncey, Paris, Louvre, 1992, n° 30) en y reconnaissant des analogies de composition avec la fresque de l'abside de l'église de la Commenda, à Faenza, signée et datée par l'artiste 1533, l'a dans un premier temps considéré comme une première idée pour cette oeuvre. A été l'avis contraire de G. Agosti (cat. exp. Disegni del Rinascimento in Valpadana, Florence, Galleria degli Uffizi, 2001, sous n° 95, p. 410) a lui faire par la suite écarter cette hypothèse (D. Cordellier in cat. exp. Un siècle de dessin à Bologne 1480-1580. De la Renaissance à la réforme tridentine, Paris, Musée du Louvre, 2001, n° 29). Voir aussi :'Philip Pouncey, Raccolta di scritti (1937-1985)', rééd. par M. Di Giampaolo Rimini, 1994, p. 56 ; M. G. Vaccari, 'Maestri emiliani del Quattro e Cinquecento' (Biblioteca di Disegni, XI), 1980, n° 36 ; M. Tanzi, in 'Disegni emiliani del Rinascimento', 1989, sous n° 37-39.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Windsor, Windsor Castle, oeuvre en rapport, Faenza, église de la Commenda, oeuvre en rapport
Personnes : Joseph, saint - Catherine d'Alexandrie, sainte - Marie Madeleine, sainte - Vierge Marie - Jésus Enfant - Saint évêque
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Sainte Conversation - Vierge à l'Enfant avec des saints
Techniques : encre brune - lavis brun - lavis gris - pierre noire - pinceau - rehauts de blanc - collé en plein - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 224