Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/12/2008 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ATELIER DE RAPHAEL


Ecole romaine et ombrienne

Deux femmes, l'une tient un globe, l'autre une corne d'abondance

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 3886, Verso

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1778
MA1705

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t. V X790

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ATELIER DE RAPHAEL
Dominique Cordellier & Bernadette Py
Inspiré par L'ANTIQUE

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Attribué à SANTI Raffaello
SANTI Raffaello
CALDARA Polidoro

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Copie d'après SANTI Raffaello
N. Dacos, 1977
Attribué à PIPPI Giulio
Dominique Cordellier & Bernadette Py, 1992

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, sur tracé préparatoire à la pierre noire.
H. 00,262m ; L. 00,342m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.228, chap. : Ecole romaine, carton 13. (...) Num¿ro : 1705. Nom du ma¿tre : Idem [[ Polidoro da Caravaggio /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 54. D¿signation des sujets : Croquis à la plume et lavés : sur le R° une Victoire, et sur le V° deux femmes assises. Dimensions : H. 26,5 x L. 34,5cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 5francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Observations : [Remis le 8 juillet 1828 pour être relié] [[à l'encre]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[petit trait oblique / à l'encre / sous le n° Morel d'Arleux]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Donné à Raphaël par une ancienne note ms raturée, en bas à gauche, rangé à Polidoro da Caravaggio par Morel d'Arleux (Inv. ms), ce dessin a été classé parmi les attribués à Raffaello par F. Reiset (Inv. ms). Il a été reclassé à l'atelier de l'artiste en suivant une proposition de D. Cordellier et de B. Py ('Musée du Louvre, Musée d'Orsay, Département des Arts graphiques, Inventaire général des Dessins Italiens, V : Raphaël, son atelier, ses copistes', II vol., Paris, 1992, n° 790) qui y ont reconnu une étude par un élève de Raphaël, sans doute Giulio Romano. N. Dacos ('Le Logge di Raffaello. Maestro e bottega di fronte all'antico', Rome, 1977, sous n° I.C) avait auparavant remarqué que le motif avait été emprunté à l'antique et qu'il était en relation avec les recherches pour les stucs des Loges, au Vatican. La spécialiste avait considéré le dessin comme une copie d'après un dessin de Raphaël pour ce décor (voir aussi F. Viatte dans cat. exp. Raphaël dans les collections françaises, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 1983-1984, sous n° 123). Cf. INV 3878 r° et v°.

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi - Jabach, Everhard ?
Lieux : Rome, Vatican, Logge di Raffaello, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Sujets : Antique
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 166