Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BANDINELLI Baccio


Ecole florentine

Mise au Tombeau

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 90, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII263
MA259

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t. IX FV8

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BANDINELLI Baccio

TECHNIQUES :
Plume et encre brune. Angle inférieur gauche découpé et complété par une autre main.
H. 00,224m ; L. 00,323m

HISTORIQUE :
E. Jabach ; dessin d'ordonnance ayant perdu son montage à bande dorée ; Inventaire Jabach : Ecole de Florence, n° 75 (Bandinelli) - acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J.-Ch Garnier d'Isle (L.2961, au recto) ; marques de la Commission du Museum (L.1899) et du Conservatoire (L.2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne : 75 Un Christ qu'on va eschevellier ou il y a sept figures entiere la plume sur de papier blanc de 14 1/2 pouce de long sur 11 pouce de haut dudit [de Baccio Bandinello]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.36, chap. : Ecole florentine, suite du carton 2. (...) Num¿ro : 259. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bandinelli Baccio /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 2. D¿signation des sujets : St. Jean, et Joseph d'Arimathie, ensevelissant Jesus pleuré par les Saintes Femmes et sa mère. Dessin à la plume, exposé en l'an 12 sous le n° 11 et en 1811 sous le n° 12. mention d'exposition barrée au crayon [14] [[au crayon]] Dimensions : H. 23 x L. 33cm. Origine : Idem & Collection ancienne ]].Prix de l'estimation de l'objet : 200francs. Emplacement actuel : [Galerie d'Apollon]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD33

COMMENTAIRE :
Traditionnellement attribué à Baccio Bandinelli. E. Brugerolles (dans cat. exp. De Michel-Ange à Géricault., Paris, Malibu, Hambourg, 1981-1982, n° 6) a rattaché ce dessin à une série de feuilles consacrées à la vie du Christ (INV 91, 94, 95, 102 du Louvre, ; Paris, ENSBA, inv. 24 et 25 ; Florence, GDSU, inv. 540 F, 14998 F) qui seraient en relation avec le décor du chour et du maître-autel du Duomo de Florence, voulus par Cosimo I de' Medici en 1547. La datation tardive de la feuille a été remise en cause par R. B. Ward ('Baccio Bandinelli as a draughtsman', thèse de l'Université de Londres, 1982, n° 318), qui a reconnu le lien de cette composition avec la 'Mise au tombeau' de Donatello, en marbre, incorporé dans le tabernacle du Saint Sacrement de la sacristie dite 'dei Beneficiati' à Saint Pierre du Vatican (1432-1433). Le premier séjour de Bandinelli à Rome ayant eu lieu en 1514, on dispose selon lui d'un terminus ante quem non pour cette feuille. Pour Ward (op. cit.), le dessin pourrait même être antérieur au séjour romain, ce qui le conduit toutefois à stipuler la présence à Florence d'une autre version du relief, ce qui n'est pas attesté. Le même auteur signale l'existence de deux copies anciennes (Florence, GDSU, inv. 14525 F ; Museo Horne, inv. 5539). C. van Tuyll (dans 'Baccio Bandinelli', (Cabinet des Dessins), par C. van Tuyll et al., Paris, 2008, n° 3) concorde avec la datation précoce de la feuille proposée par Ward (op. cit.). Voir aussi: F. Viatte, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins italiens, IX : 'Baccio Bandinelli, dessins, sculptures, peinture', par F. Viatte et M. Bormand (pour les sculptures), V. Delieuvin (pour la peinture), avec la collaboration de V. Goarin, Paris, 2011, n° 8)

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi - Isle, J. Ch. Garnier d'
Lieux : Paris, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, oeuvre en rapport, Rome, San Pietro, oeuvre en rapport, Florence, Museo Horne , oeuvre en rapport, Florence, Galleria degli Uffizi, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ - Medici, Cosimo I de'+ - Donatello+
Sujets : Mise au Tombeau - ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE
Techniques : encre brune - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 15