Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PIPPI Giulio


Ecole romaine et ombrienne

Vierge, vue à mi-corps, portant l'Enfant

Vers 1515/1518

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 3607, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII6414
MA5955

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t. V X1069.bis

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PIPPI Giulio
Ph. Pouncey

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME LOMBARD
Morel d'Arleux (Inv. ms)
Copie d'après PIPPI Giulio
F. Reiset (Inv. ms)
GIOVANNI DA UDINE
E. Jabach

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
SANTI Raffaello
F. Hartt, 1958
SANTI Raffaello
M. Natale, 2005
SANTI Raffaello
A. Gnann, 1999

TECHNIQUES :
Sanguine, traces de rehauts de blanc (?), tracé en partie préparé au stylet (?), papier beige. Bord supérieur découpé irrégulièrement et complété. Angle inférieur gauche abattu et complété. Collé en plein.
H. 00,203m ; L. 00,175m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; Inventaire Jabach, II, n° 264 (Giovanni da Udine) ; paraphe J.-Ch. Garnier d'Isle (L.2961) ; entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; marque de la Commission du Museum (L.1899) et du premier Conservatoire (ancien L.2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 264 Une Vierge avec le petit Jesus figures à demy corps à la sanguine sur du papier gris de 9 pouces de long sur 10 pouces 1/2 de hault dudit [de Jean Dudine [d'Udine]]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.4, p.787, chap. : Ecole lombarde, carton 55. (...) Num¿ro : 5955.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 20. D¿signation des sujets : La Vierge et l'Enfant Jesus. Dessin à la sanguine. Dimensions : H. 21 x L. 17,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 50francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis au Musée pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]] [[trait oblique / à l'encre / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD36

COMMENTAIRE :
Ce dessin, donné à Giovanni da Udine sur l'inventaire E. Jabach, puis considéré au XIXe siècle par Morel d'Arleux (Inv. ms) comme l'oeuvre d'un anonyme lombards, il a été ensuite classé comme une copie d'après Giulio Romano par F. Reiset (Inv. ms du Cabinet des dessins). La feuille a enfin été reclassée parmi les originales de l'artiste en suivant l'avis de Ph. Pouncey qui, dans une note ms au verso du dessin datée de 1956, l'avait reconnu comme préparatoire au tableau du Louvre: 'La Vierge à l'Enfant avec le petit saint Jean' (Inv. 422). Toutefois, F. Hartt ('Giulio Romano', 2 vol., New Haven, Yale University Press, 1958, I, p. 24-25) attribua dans un premier temps cette feuille à Raphaël, en y reconnaissant ensuite les deux mains, celle du maître Raphaël et de son pupil Giulio Romano(F. Hartt, « A Drawing of the Fornarina as the Madonna », Essays in honour of Walter Friedländer, New-York, 1965, p. 90-91, fig. 1). D. Cordellier ('L'Oeil du connaisseur, dessins italiens du Louvre, hommage à Philip Pouncey (100e exposition du Cabinet des dessins, Musée du Louvre, 18 juin-7 septembre 1992)', Paris, 1992, p. 66-67 n° 28) a souligné que 'presque tous les connaisseurs (K. Oberhuber, R. Bacou, F. Viatte, S. Ferino Pagden...) ont soutenu, à la suite de Ph. Pouncey, l'attribution de cette feuille au jeune Giulio Romano, encore sous la tutelle de Raphaël, tout en ayant différents opinions à propos de la datation, qui oscille comme celle du tableau entre 1515-1516 (Hartt, 1958), ce qui en ferait l'oeuvre la plus ancienne de l'artiste, 1516-1517 environ (Joannides, 1985), ou encore 1518 (Ferino Pagden, 1989). A. Gnann (dans cat. exp. Roma e lo stile classico di Raffaello 1515-1527, par K. Oberhuber et A. Gnann, cat. exp. Mantoue-Vienne, 1999, n° 178) a proposé à nouveau l'attribution à Raphaël, proposition suivi par M. Natale ('Rafael. Retrato de un joven', par, cat. exp. Madrid, Museo Thyssen-Bornemisza, 2005-2006, p. 104-109 n° 8). Bibliographie: - F. Hartt, 'Giulio Romano', 2 vol., New Haven, Yale University Press, 1958, p. 24-25 ; - J. Shearman, « Die Loggia der Psyche in der Villa Farnesina », Jahrbuch der Kunsthistorischen Sammlungen in Wien, LX (1964), XXIV, Band 60 n° 40, , p. 94 note 151 ; - F. Hartt, « A Drawing of the Fornarina as the Madonna », Essays in honour of Walter Friedländer, New-York, 1965, p. 90-91, fig. 1 ; - A. Forlani Tempesti, 'Impressioni su alcune mostre a Parigi : l'eccezionale risalto dato alle opere grafiche', Antichità Viva, IV, 1965, 5/6, p. 102 ; - R. Bacou, dans cat. exp. Le XVIe siècle européen : Dessins du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 1965-1966, p. 22 n° 43 ; - M. Laskin Junior, « The 16th Century in Paris », The Art Bulletin, XLVIII (1966), 2 (juin), p. 252-258, p. 256 ; - K. Oberhuber, « Raphaels Zeichnungen », IX, Berlin, 1972, p. 30-31 repr. fig. 17 ; - R. Bacou, Nouvelles attributions : dessins du XVIe au XVIIIe siècle, Paris, Musée du Louvre, 1978, [Petit Journal de grandes Expositions], p. 1 n° 25 ; - R. Bacou, cartel de l'exp. Nouvelles attributions : dessins du XVIe au XVIIIe siècle, Paris, Musée du Louvre, 1978, n° 25 ; - Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, Répertoire systématique des Fonds. I, La Collection Jabach, Direction des Musées de France, Paris, 1978, II, n° 264 ; - F. Viatte, dans cat. exp. Roman Drawings of the Sixteenth Century from the Musée du Louvre, Paris, Chicago, The Art Institute of Chicago, 1979-1980, p. 66-67 n° 25 ; - R. Bacou, cat. exp. Autour de Raphaël, Paris, Musée du Louvre, 1983-1984, p. 34-35 n° 31 ; - P. Joannides, «The early label Paintings of Giulio Romano», Paragone, Arte, XXXVI (1985), 425 (juillet), p. 27 ; - S. Ferino Pagden, dans cat. exp. Giulio Romano (Mantoue, Museo Civico Palazzo Te, 1 septembre -12 novembre 1989), Milan, 1989, p. 70, 93 note 39, p. 251 repr. - D. Cordellier, dans cat. exp. L'œil du connaisseur : Hommage à Philip Pouncey, Paris, Musée du Louvre, 1992, p. 66-67 n° 28 ; - D. Cordellier et B. Py, 'Musée du Louvre, Musée d'Orsay, Département des Arts graphiques, Inventaire général des Dessins Italiens, V : Raphaël, son atelier, ses copistes', Paris, 1992, n° 1069bis ; - P. Young, P. Joannides, « Giulio Romano's Madonna at Apsley House », The Burlington Magazine, (1995), 1112 (novembre), p. 729 ; - A. Gnann, dans cat. exp. Roma e lo stile classico di Raffaello 1515-1527 / Raphael und der Klassische stil in Rom, par K. Oberhuber et A. Gnann, cat. exp. Mantoue, Vienne, 1999, n° 178 (Raphaël) ; - C. Monbeig Goguel, « Exhibition Reviews: Mantua, Vienna and London. Drawings by Raphael and his circle », The Burlington Magazine, CXLI (1999), 1157 (août), p. 498 ; - J. Cox-Rearick dans Giulio Romano : Master Designer. An exhibition of Drawings in Celebration of the Five Hundredth Anniversary of his Birth, cat. exp. New York, The Bertha and Karl Leubsdorf Art Gallery, Hunter College of the City University of New York (CUNY), 1999, avec une introduction de J. Cox-Rearick, Seattle, WA : University of Washington Press, 1999, p. 19 sous note 46 ; - P. Joannides, « Raphael and his circle », Paragone Arte, LI (2000), 30/601 (mars), p. 31 ; - cat. exp. Raphaël : Grâce et Beauté, Paris, Musée du Luxembourg, 2001-2002, p. 142-143 sous n° 14 ; - R. Morselli, dans La Celeste Galleria - Le raccolte, cat. exp. (Mantoue, Palazzo Te - Palazzo Ducale, 2/09/2002 - 12/01/2003), par Raffella Morselli, Milan, 2002 , p. 215 sous n° 62 ; - 'Rafael. Retrato de un joven', par M. Natale, cat. exp. Madrid, Museo Thyssen-Bornemisza, 2005-2006, p. 104-109 n° 8 (Raphaël) ; - 'Raphaël. Les dernières années', cat. exp.Paris, musée du Louvre, 11 octobre 2012 - 14 janvier 2013, par P. Joannides, T. Henry, n° 62.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ - Vierge Marie - Jean-Baptiste enfant, saint+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Vierge à l'Enfant - Vierge à l'Enfant avec le petit saint Jean
Techniques : papier beige - rehauts de blanc - sanguine - stylet

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 117