Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 26/03/2012 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MUSI Agostino dei


Ecole vénitienne

Femme à demi nue, accoudée sur un piédestal, dans un paysage

Vers 1518

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 3585, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII2150
MA2077

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MUSI Agostino dei
K. Oberhuber
Inspiré par L'ANTIQUE

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
PIPPI Giulio
Morel d'Arleux (Inv. ms)
Attribué à PIPPI Giulio
F. Reiset (Inv. ms)

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, pierre noire, stylet.
H. 00,220m ; L. 00,162m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.276, chap. : Ecole romaine, carton 15 bis. (...) Num¿ro : 2077. Nom du ma¿tre : Idem [[ Pippi, Giulio (dit Jules Romain) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 191. D¿signation des sujets : Une femme à demi-nue appuyée sur un piédestal elle a un vase à ses côtés. Dessin à la plume. Dimensions : H. 22 x L. 16cm. Origine : Collections ancienne et de Vasari.Prix de l'estimation de l'objet : 5francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Sans doute basé sur un modèle de Raphaël ou de Giulio Romano, ce dessin est l'une des rares feuilles d'Agostino Veneziano. Il s'agit d'une étude préparatoire à la gravure, en sens inverse, répertoriée par A. Bartsch (XIV, p. 353, n° 474). Non signée, ni datée, cette gravure doit être rapprochée de deux autres ayant des sujets analogues, la première représentant une femme accoudée près d'un vase devant des arcades (Bartsch, XIV, p. 355 n° 478), qui reprend la composition d'une gravure de Marcantonio Raimondi (connue par un exemplaire conservé à Florence, Biblioteca Marucelliana), la seconde représentant une femme de dos assise près d'un vase (Bartsch, XIV, pµ. 353-354 n° 475), reprise plus tardivement, vers 1537, par Cornelis Bos. La figure accoudée dérive d'un personnage du bas relief d'un sarcophage romain avec Mars et Rhéa Silvia conservé à Rome (Palazzo Mattei). Ce dessin est à dater vers 1518 par comparaison avec une étude pour la figure de San Luc préparatoire à la série des quatre évangélistes gravée en cette année par Agostino Veneziano dans l'atelier de Marcantonio Raimondi, à Rome (voir cat. exp. Figure, Disegni dal Cinquecento all'Ottocento nella Pinacoteca Nazionale di Bologna, Bologna, PNB, 1998, p. 52 et note 26). Voir : cat. exp. 'Raphaël : autour des dessins du Louvre', par D. Cordellier, Rome, Villa Médicis, 1992, n° 150 ; D. Cordellier et B. Py, 'Musée du Louvre, Musée d'Orsay, Département des Arts graphiques, Inventaire général des Dessins Italiens, V : Raphaël, son atelier, ses copistes', II vol., Paris, 1992, n° 1045. Porte la marque de Coypel.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Vasari, Giorgio - Cabinet du Roi
Lieux : Rome+, Rome, Palazzo Mattei, oeuvre en rapport, Florence, Biblioteca Marucelliana, oeuvre en rapport
Personnes : Luc, saint+ - Raimondi, Marcantonio+
Sujets : Mars et Rhea Silvia - sarcophage - Antique
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - stylet - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 114