Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PIPPI Giulio


Ecole romaine et ombrienne

Femme debout, soulevant une draperie

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 3568, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1882
MA1810

LOCALISATION :
Petit format
Casier 6

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PIPPI Giulio

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun.
H. 00,233m ; L. 00,158m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, II, n° 606 (Giulio Romano) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe des dessins remontés (L. 2961) ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 606 Une femme levant un rideau figure entiere à la plume et lavé sur du papier blanc de 9 pouces de long sur 12 pouces de hault dudit [J. Romano]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.243, chap. : Ecole romaine, carton 13 bis. (...) Num¿ro : 1810. Nom du ma¿tre : Idem [[ Pippi, Giulio (dit Jules Romain) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 13. D¿signation des sujets : Une femme qui relève un rideau. Dessin à la plume et lavé au bistre. Il a été exposé en l'an cinq sous le n° 87. En l'an dix sous le n° 154. Et en 1811 sous le n° 182. mention d'exposition barrée au crayon Dimensions : H. 24 x L. 16cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 50francs. Emplacement actuel : Idem & Gallerie d'Apollon /&. Observations : Idem & [Remis le 7 juin 1827 pour être exposé au musée] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]] [[signe en forme de croix / au crayon / à gauche du n° d'ordre]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Ce dessin a été mis en relation par Frederick Hartt ('Giulio Romano', 2 vol., New Haven, Yale University Press, 1958, I, p. 83) avec la jeune femme soulevant le rideau au second plan du présumé Portrait d'Isabelle d'Este (Hampton Court, The Royal Collection), et daté entre l'arrivée de Giulio Romano à Mantoue en octobre 1524 et l'année suivante, avant le départ de la marquise pour Rome, où elle séjourna longtemps. David Chambers et Jane Martineau ('Splendours of the Gonzaga', cat. exp. Londres, Victoria & Albert Museum, 1981-1982, nº 110) ont en revanche proposé de reconnaître dans le tableau le portrait de Margherita Paleologa, épouse de Federico II Gonzaga, ce qui repousserait la date d'exécution du dessin à l'epoque de l'arrivée de celle-ci à Mantoue en 1531. Bibliographie : - F. Hartt, 'Giulio Romano', 2 vol., New Haven, Yale University Press, 1958, I, p. 289 n° 45, repr. vol. II fig. 127 ; - R. Kultzen, « Die Malereien Polidoros an der Fassade von San Pietro in Vincoli », Festschrift Ulrich Middeldorf, I, Berlin, 1968, p. 268 note n° 19 ; - D. Chambers & J. Martineau, 'Splendours of the Gonzaga', cat. exp. Londres, Victoria & Albert Museum, 1981-1982, n° 111 p. 162 ; - R. Bacou, cat. exp. Autour de Raphaël, Paris, Musée du Louvre, 1983-1984, p. 38-39 n° 37 ; - D. Degrazia, cat. exp. Correggio and his legacy : sixteenth-century Emilian Drawings, Washington-Parme, 1984, p. 260-262 sous n° 86 ; - D. Ferrari, 'Arredi tessili e abbigliamento alla corte dei Gonzaga nella prima metà del Cinquecento', dans 'Scritti per Chiara Tellini Perina', par D. Ferrari et S. Marinelli, Mantoue, 2011, p. 111 note 57 ; - L. Wolk Simon, 'The lost Decoration of the Chappel of the Magdalene by G. Romano and G. F. Penni in SS. Trinità dei Monti in Rome', Master Drawings, Vol. 49, n° 2, 2011, p. 149-150, 157, repr. p. 150 fig. 7 ; - R. Serra, dans 'Giulio Romano', Cabinet des dessins, musée du Louvre-Le Passage Paris-New York éditions, Paris, 2012, par Laura Angelucci et Roberta Serra, n° 8.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Hampton, Hampton Court Palace, oeuvre en rapport, Mantoue+
Personnes : Este, Isabelle d'+ - Paléologue, Marguerite + - Gonzaga, Federico II+
Sujets : portrait
Techniques : encre brune - lavis brun - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 111