Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PIPPI Giulio


Ecole romaine et ombrienne

L'Aversion de Tibère pour la flatterie

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 3548, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1937
MA1865

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PIPPI Giulio

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, pierre noire. Mise au carreau à la pierre noire. Morceau de papier reporté et intégré au centre de la feuille. Collé en plein.
H. 00,511m ; L. 00,420m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, II, n° 217 (Giulio Romano) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 217 Un prophete faisant humilité à un roy qui tombe à la renverse où il y a plusieurs figures entieres à la plume et lavé sur du papier blanc de 18 pouces de long sur 21 pouces 1/2 de hault dudit [J. Romain]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.250, chap. : Ecole romaine, carton 14. (...) Num¿ro : 1865. Nom du ma¿tre : Idem [[ Pippi, Giulio (dit Jules Romain) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 46. D¿signation des sujets : Un roi tombe évanoui en présence d'un homme qui s'agenouille devant lui. Dessin à la plume et lavé. Dimensions : H. 50 x L. 42cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 10francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Traditionnellement donné à Giulio Romano, ce dessin relate d'un épisode de la vie de Tibère tiré de la 'Vie des douze Césars' de Suétone. Il illustre le moment où Tibère, reculant pour échapper à la flatterie d'un consul qui voulait lui embrasser les genoux, tomba en arrière (livre III, 27). Il s'agit du 'modello' d'une des onze peintures destinées à décorer la partie basse du Camerino dei Cesari, au Palazzo Ducale de Mantoue. Le tableau se trouvait, comme le montre un dessin d'Ippolito Andreasi (Düsseldorf, Kunstmuseum, Kupferstichkabinett, Fp 10874), à gauche de la cheminée de la paroi est de la pièce. Il faisait partie d'une suite illustrant des épisodes célèbres de la vie des onze empereurs, dont les portraits avaient été commandés à Titien en 1536 pour être placés dans la partie haute des murs, en correspondance de la scène qui les célébrait. Ces portraits, vendus à Charles Ier d'Angleterre, puis passés en Espagne, disparurent lors d'un incendie en 1734. Un tableau qui faisait partie du décor d'origine du soubassement - 'Le Triomphe de Titus et Vespasien' (vers 1536-1537) - est conservé au Louvre (Inv. 423) tandis que les autres peintures connues de la pièce sont aujourd'hui à Hampton Court (F. Hartt, 'Giulio Romano', 2 vol., New Haven, Yale University Press, 1958, I, p. 170-176) et à Marseille (musée des Beaux-Arts, inv. 31 ; voir Swaton-Escoffre, dans 'Peintures italiennes du Musée des Beaux-arts de Marseille', cat. exp. Marseille, Paris Longchamp, 1984-1985, nº 73). Bibliographie : - F. Hartt, Giulio Romano, 2 vol., New Haven, Yale University Press, 1958, I, p. 300 n° 226, repr. vol. II fig. 372 ; - G. Bora, « Note Cremonesi II. L'Eredità di Camillo e i Campi », Paragone, XXVII (1976), 311, p. 64, repr. fig. 22b ; - J. Shearman, 'The early Italian Pictures in the collection of her Majesty the Queen', Cambridge, 1983, p. 125 ; - R. Bacou, cat. exp. Autour de Raphaël, Paris, Musée du Louvre, 1983-1984, p. 58-60 n° 65 ; - G. Bora, « Disegni », dans cat. exp. I Campi e la cultura artistica cremonese del Cinquecento, Cremona, Museo Civico, 1985, p. 285 ; - cat. exp. Giulio Romano (Mantoue, Museo Civico Palazzo Te, 1 septembre -12 novembre 1989), Milan, 1989 (textes de K. Oberhuber, p. 164-165, et de B. Talvacchia, p. 402, repr. ; - G. Bora, 'Giulio Romano, gli scorci e l'eredità padana', dans 'Giulio Romano e l'espansione europea del Rinascimento', actes du colloque international (Mantoue, Palazzo Ducale - Teatro scientifico del Bibiena, 1-5 octobre 1989), Mantoue, 1989 [Accademia Nazionale Virgiliana], p. 283 sous note 9 ; - E. McGrath, « "Not even a fly": Rubens and the mad Emperors », The Burlington Magazine, CXXXIII (1991), n° 1063 (octobre), p. 702 fig. 46 ; - G.-J. Salvy, 'Giulio Romano 'une manière extravagante et moderne', Paris, 1994, repr. p. 194 ; - R. Aste dans 'Giulio Romano : Master Designer. An exhibition of Drawings in Celebration of the Five Hundredth Anniversary of his Birth', cat. exp. New York, The Bertha and Karl Leubsdorf Art Gallery, Hunter College of the City University of New York (CUNY), 1999, avec une introduction de J. Cox-Rearick, Seattle, WA : University of Washington Press, 1999, sous n° 4, repr. fig. 20 ; - R. Serra, dans 'Giulio Romano', Cabinet des dessins, musée du Louvre-Le Passage Paris-New York éditions, Paris, 2012, par Laura Angelucci et Roberta Serra, n° 40.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Mantoue, Palazzo Ducale, oeuvre en rapport, Marseille, Musée des Beaux-Arts, oeuvre en rapport, Londres, Hampton Court, oeuvre en rapport, Düsseldorf, Kunstmuseum, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Tibère - Charles Ier, roi d'Angleterre+ - Andreasi, Ippolito+ - Titien, Tiziano Vecellio, dit+
Sujets : Tibère - Suetone, Vie des douze Césars - Triomphe de Titus et Vespasien
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - mis au carreau - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 108