Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PIPPI Giulio


Ecole romaine et ombrienne

Seleucus appliquant sa loi sur l'adultère à son propre fils

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 3547, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1983
MA1909

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PIPPI Giulio

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
PRIMATICCIO Francesco
R. Bacou, 1983

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc, papier lavé beige. Mise au carreau à la pierre noire.
H. 00,238m ; L. 00,277m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, II, n° 160 (Giulio Romano) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 160 Un general assis en son siege à qui on amene une femme laquelle y rebute et se creve un oeil où il y a plusieurs figures entieres à la plume lavé et rehaussé sur du papier gris à fonds bleu de 12 pouces 1/2 de long sur 11 pouces 1/2 de hault dudit [J. Romain]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.257, chap. : Ecole romaine, carton 14. (...) Num¿ro : 1909. Nom du ma¿tre : Idem [[ Pippi, Giulio (dit Jules Romain) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 74. D¿signation des sujets : Zaleucus prince des Locriens, pour maintenir la sainteté des lois, se fait crever un oeil, puis un à son fils coupable d'adultère. Dessin à la plume, lavé, rehaussé de blanc et de forme octogone. Dimensions : H. 24 x L. 28cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 50francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Ce dessin est le 'modello' arrêté pour l'écoinçon nord-est de la Sala di Attilio Regolo (appartement du 'Giardino segreto', Palazzo Te, Mantoue). L'aspect fini du dessin, probablement retouché au lavis et rehaussé de blanc par une autre main, a soulevé parfois des doutes quant à son attribution (A. Belluzzi, 'Palazzo, Te a Mantova / The Palazzo Te in Mantua', photographies de G. Sgrilli, Modène, 1998, 2 vol. (Mirabilia Italiae, 8), I, p. 475). Roseline Bacou ('Autour de Raphaël', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 1983-1984, nº 52) a proposé d'y reconnaître la main du jeune Primatice, alors occupé sur le chantier de Giulio, avant qu'il ne se rende en France au service de François Ier. On connaît une autre étude à la plume seule pour cette même scène, qui définit déjà la position des personnages dans la composition (collection particulière, autrefois dans la collection Ellesmere ; F. Hartt, 'Giulio Romano', 2 vol., New Haven, 1958, I, p. 142-143, 298 nº 182). Ce dessin a été gravé à la même échelle et dans le même sens vers 1542 par Antonio Fantuzzi (H. Zerner, 'Ecole de Fontainebleau. Gravures', Paris, 1969, AF 11 ; S. Massari, 'Giulio Romano pinxit et delineavit, Opere grafiche autografe di collaborazione e bottega', cat. exp. Mantoue, Museo Civico Palazzo Te, 1993, p. 81-82 nº 70). Voir aussi : - 'Catalogue of the Ellesmere Collection, part II, Drawings by Giulio Romano and other Sixteenth -Century Masters collected by Sir Thomas Lawrence', cat. vente Sotheby & Co., Londres, 5 décembre 1972, p. 73 sous n° 34 ; - E. Verheyen, 'The Palazzo del Te in Mantua, Images of Love and Politics', Baltimore et Londres, 1977, p. 131 ; - K. Oberhuber, dans cat. exp. Giulio Romano (Mantoue, Museo Civico Palazzo Te, 1 septembre -12 novembre 1989), Milan, 1989, p. 160, 163, repr. p. 90 ; - R. Serra, dans 'Giulio Romano', Cabinet des dessins, musée du Louvre-Le Passage Paris-New York éditions, Paris, 2012, par Laura Angelucci et Roberta Serra, n° 28.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Collection particulière, oeuvre en rapport, Mantoue, Palazzo te, appartement du Giardino segreto, oeuvre en rapport
Personnes : Seleucus - François Ier, roi de France+ - Fantuzzi, Antonio+ - Attilius Regulus+
Sujets : Séleucus exécutant contre son fils la loi sur l'adultère
Techniques : encre brune - pierre noire - rehauts de blanc - lavis gris-brun - mise au carreau - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 108