Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PIPPI Giulio


Ecole romaine et ombrienne

Femme debout drapée, tenant un masque de la main droite

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 3521, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII2126
MA2053

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PIPPI Giulio

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
PIPPI Giulio
E. Jabach

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun. Traces de pierre noire.
H. 00,231m ; L. 00,116m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, II, n° 597 (Giulio Romano) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 597 Une femme tenant ung masque à la main figure entiere à la plume et lavé sur du papier blanc de 7 pouces de long sur 11 pouces 1/2 de hault dudit [J. Romano]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.273, chap. : Ecole romaine, carton 15 bis. (...) Num¿ro : 2053. Nom du ma¿tre : Idem [[ Pippi, Giulio (dit Jules Romain) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 169. D¿signation des sujets : Une femme debout tient un masque. Dessin à la plume et lavé Dimensions : H. 23 x L. 11,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 5francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Cette étude pour une figure féminine a été rapprochée par R. Serra (dans 'Giulio Romano', Cabinet des dessins, musée du Louvre-Le Passage Paris-New York éditions, Paris, 2012, par Laura Angelucci et Roberta Serra, n° 14) des deux dessins du Louvre (INV 3519 et 3520), que la spécialiste a mis en relation avec la Sala del Sole e della Luna au Palazzo Te, à Mantoue. Néanmoins, R. Serra remarque la proximité de la figure avec celle de 'Thalie', l'une des Muses qui apparaît dans la partie occidentale de la voûte de la 'Loggia di Tramontana', aujourd'hui appelée 'Loggia delle Muse' (repr. dans A. Belluzzi, 'Palazzo, Te a Mantova / The Palazzo Te in Mantua', photographies de G. Sgrilli, Modène, 1998, 2 vol. (Mirabilia Italiae, 8), II, p. 156 fig. 305). Thalie, Muse réalisée en stuc dans un cadre rectangulaire décoré d'une frise d'oves, est cependant inversée par rapport au dessin, et son drapé présente un mouvement plus accentué. En revanche, le geste du bras droit tenant le masque de la comédie et surtout la position de la tête du personnage, détournant son regard du masque, sont assez proches. Ils pourraient dériver d'une figure sculptée en bas-relief dans un sarcophage souvent copié par les artistes de la Renaissance et conservé à la villa Medici, à Rome (repr. dans M. Wegner, 'Die Antiken Sarcophagreliefs, Die Musensarkophage, Deutsch Archaologisches Institut', Berlin, 1966, nº 214). Bibliographie : R. Serra, dans 'Giulio Romano', Cabinet des dessins, musée du Louvre-Le Passage Paris-New York éditions, Paris, 2012, par Laura Angelucci et Roberta Serra, n° 14.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Mantoue, Palazzo Te, oeuvre en rapport, Rome, Villa Medicis, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Mantoue, Palazzo Te, Loggia delle Muse, oeuvre en rapport
Sujets : muse - Thalie - Muse de la comédie
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 102