Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 15/12/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PRIMATICCIO Francesco


Ecole bolonaise

Scènes de l'histoire de Proserpine et termes de Priape,Cérès,Cybèle, Bacchus

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 3497, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1872
MA1800

LOCALISATION :
Très grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PRIMATICCIO Francesco
W. McAllister Johnson
Inspiré par PIPPI Giulio

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
PIPPI Giulio
F. Reiset (Inv. ms)
PIPPI Giulio
E. Jabach
PIPPI Giulio
Morel d'Arleux (Inv. ms)

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
PIPPI Giulio
F. Hartt, 1958

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc, pierre noire, papier lavé de beige. Inscriptions, en haut, à gauche, au-dessus de Priape : 'priapo,' au-dessus de Vénus et l'Amour : 'questa e la cornice che sostiene il cielo de la camera', au-dessus de Cérès : 'Cérès', au-dessus du mascaron, verticalement : 'Questo e il / cielo d', au-dessus de Cybèle : 'cibelle', au-dessus de la seconde scène : 'questa e la cornice di ligname che sostiene il tasello de la camera', et, au-dessus de Bacchus : 'Bacco', verticalement le long des termes : près de Cérès : 'Questi sono termini che sono di stuco / de megio rilievo gra[n]di di natural / et sono quatro p[er] faciata', près de Cybèle : 'queste cornice intagliate che sono al intor/no questi quadri aderano di stuco', près de Bacchus : 'stuco' ; au-dessus des petits sujets avec Orphée aux Enfers et Mercure aux Enfers et en-dessous du trophée d'armes : 'stuco'. Collé en plein.
H. 00,300m ; L. 00,772m

HISTORIQUE :
Collectionneur non identifié ; annotation au pinceau et à la gouache blanche dans la scène où sont représentés Vénus et l'Amour : 'Julius Romanus' - E. Jabach, paraphe (L. 2959) ; "dessin d'ordonnance ", avec au verso du montage, à la sanguine, '157', à la plume et encre brune : 'A. R.v' (L. 2991b), partie supérieure ; Inventaire Jabach : École de Raphaël, n° 157 (Giulio Romano) - Acquis pour le Cabinet du roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) et annotation : 'cent cinquante sept' ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 157 Une frize où il y a quatre termes Priap Seres Sibelle Baccus et au milieu il y a un masque où est pendu quantité de trophees et deux fonds où dans un Venus assis dans son char qui embrasse l'Amour et deux petits Cupidons et dans l'autre est Venus avec ses compagnes et un Cupidon qui donne des fleurs le tout figures entieres à la plume lavé et rehaussé sur du papier roux de 2 pieds 7 pouces 1/2 de long sur 14 pouces de hault dudit [J Romain]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.241, chap. : Ecole romaine, carton 13 bis. (...) Num¿ro : 1800. Nom du ma¿tre : Idem [[ Pippi, Giulio (dit Jules Romain) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 6. D¿signation des sujets : Quatre termes emblématiques : Cérès, Cybèle, Bacchus, et le dieu des jardins, ornent deux cadres renfermant des sujets de l'histoire de Psyché, peinte par Jules Romain dans le palais du T. Dessin à la plume, lavé au bistre et rehaussé de blanc. Il a été exposé en l'an cinq sous le n° 79. En l'an dix sous le n° 147. Et en 1811 sous le n° 174. mention d'exposition barrée au crayon Dimensions : H. 31 x L. 77cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 2000francs. Emplacement actuel : Idem & Galerie d'Apollon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Entre les termes des dieux, les deux scènes représentées, généralement rattachées aux histoires de Vénus, l'Amour, Psyché et les Grâces, ont étés reliées par D. Cordellier (cat. exp. Primatice, Maître de Fontainebleau, Paris, Louvre, 2004, n° 9) à l'histoire de Proserpine: à gauche, 'Vénus demande à l'Amour de frapper Pluton' (Ovide, 'Métamorphoses', V, 365- 384), à droite, 'Proserpine cueillant des violettes, en rivalisant avec ses compagnes à qui en ramasserait le plus' (Ibidem, V, 391-395). A. Belluzzi ('Palazzo Te a Mantova...', I, Testi, Modène, 1998, p. 160 note 49) a affirmé que le caractère de pastiche de nombreux motifs de Giulio Romano conduit à écarter le nom de cet artiste. En outre, comme l'a fait remarquer D. Cordellier (op. cit.), si la feuille porte la marque d'emprunts à Giulio pour les figures des scènes narratives, il n'en est pas de même pour les ornements en stuc. W. McAllister Johnson (in Revue de l'Art, 6, 1969, p.18 note 53) a proposé d'y voir un premier projet fait par Primaticcio pour le décor de la Chambre du Roi, à Fontainebleau ; D. Cordellier (op. cit.) a confirmé cette identification en y reconnaissant un dessin de présentation au commanditaire de ce décor (reclassé à Primaticcio en 2005 voir cahier de reclassement, Louvre, Cabinet des Dessins). Des copies sont conservées au Louvre (Inv. 3677), à Vienne (Albertina, Inv. 318 et 319), à Londres (Victoria & Albert Museum, Inv. 8077). Divers motifs d'après le dessin ont été réinterprétés dans la gravure et la tenture. Pour une notice et une bibliographie voir : D. Cordellier, op. cit. Voir aussi F. Hartt, 'Giulio Romano', 2 vol., New Haven, Yale University Press, 1958, I, p. 295 n° 139, repr. vol. II, fig. 149 (Giulio Romano). Dominique Cordellier, Sur quelques dessins de Léonard Thiry, Luca Penni et Pierre II Biard en relation avec l'estampe, Dessiner pour graver, graver pour dessiner, I. Le dessin dans la révolution de l'estampe, 7è rencontres internationales du Salon du dessin, 28 et 29 mars 2012. Société du Salon du dessin, 2012, L'Echelle de Jacob ; V. Droguet in cat. d'exp. 'Le roi et l'artiste. François Ier et Rosso Fiorentino', Fontainebleau, 2013, n° 21

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Fontainebleau, château, Chambre du Roi, oeuvre en rapport, Vienne, Albertina, oeuvre en rapport, Londres, Victoria and Albert Museum, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Amour - Orphée - Psyché - Vénus - Mercure - Bacchus - Cérès - Pluton - Proserpine - Grâces, Les Trois - Priape - Cybèle - Perséphone
Sujets : MYTHOLOGIES - Métamorphoses, d'Ovide - terme - Psyché et l'Amour - Vénus demande à l'Amour de frapper Pluton - Proserpine cueillant des violettes avec ses compagnes - Histoire de Proserpine
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - rehauts de blanc - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 98