Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PIPPI Giulio


Ecole romaine et ombrienne

Jésus-Christ mis en Croix

1535/1540

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 3467, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII2089
MA2016

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PIPPI Giulio

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
PIPPI Giulio
E. Jabach

TECHNIQUES :
Plume et encre gris-brun, lavis gris-brun, pierre noire, sur papier lavé beige [?]. Mise au carreau à la pierre noire. Collé en plein.
H. 00,207m ; L. 00,389m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, II, n° 207 (Giulio Romano) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953), marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 207 Un Christ qu'on va cruxifier entre les deux larrons où il y a quantité de figures entieres à la plume lavé sur du papier blanc de 17 pouces de long sur 10 pouces 1/2 de hault dudit [J. Romain]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.269, chap. : Ecole romaine, carton 15 bis. (...) Num¿ro : 2016. Nom du ma¿tre : Pippi, Giulio (dit Jules Romain). Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 137 A. D¿signation des sujets : Le Christ prêt à être attaché sur la croix. Dessin à la plume et lavé. Dimensions : H. 21 x L. 39,5cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Observations : [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : l'iconographie et la technique, précisées dans la notice n° 2016, concernent en fait les notices n° 2016 et 2017..

COMMENTAIRE :
Traditionnellement donné à Giulio Romano, selon S. L'Occaso (« New Findings about some Mantouan Drawings by Giulio Romano and His Circle », dans 'Master Drawings, 49,2001, 1, p. 3-4), ce dessin et une autre feuille du Louvre (Inv. 3466) pourraient se référer au décor de l'église San Marco, à Mantoue. Cette église, détruite à la fin du XVIIIe siècle, contenait des fresques illustrant la 'Passion du Christ' qui, selon plusieurs sources locales (notamment G. Cadioli, 'Descrizione delle pitture, sculture ed architetture che si osservano nella città di Mantova e nei suoi dintorni', Mantoue, 1763, 1763, p. 81), auraient été exécutées par des élèves de Giulio Romano à partir de ses dessins. Une description de ces peintures, faite dans la 'Cronaca universale della città di Mantova' par Federigo Amadei (1684-1755) à l'occasion de la restauration de ces fresques (à partir de 1749) a permis à L'Occaso de conforter son hypothèse. On y lit que toutes les fresques ont été recouvertes sauf celles représentant « le baiser du traître Judas au jardin des Oliviers et la capture du Christ par les Juifs », « le portement de Croix » et « le Christ en train d'être cloué sur la Croix entre les deux larrons, déjà crucifiés » Aux deux feuilles du Louvre, préparatoires à ces deux dernières compositions, L'Occaso a ajouté un dessin conservé à Hambourg (Kupferstichkabinett, inv. Nr. 21344), exécuté à la plume et à l'encre brune, rehaussé au lavis, qui pourrait être préparatoire à la troisième scène citée par Amadei, 'La Trahison de Judas et l'Arrestation du Christ'. Les trois feuilles présentent toutes une mise au carreau pour le report du dessin et sont toutes caractérisées par un style similaire, de goût nordique. Selon L. Angelucci (dans 'Giulio Romano', Cabinet des dessins, musée du Louvre-Le Passage Paris-New York éditions, Paris, 2012, par L. Angelucci et R. Serra, sous n° 48), les visages grimaçants et leur parenté avec les figures peintes par Rinaldo Mantovano, à partir de dessins de Giulio, dans la chapelle Boschetti (ou du Crucifix) de l'église Sant'Andrea à Mantoue, permettent d'émettre l'hypothèse d'une datation postérieure à ce décor, soit dans la deuxième moitié des années 1530. Gravé par Ferdinando Bertelli (S. Massari, cat. exp. Giulio Romano pinxit et delineavit, Opere grafiche autografe di collaborazione e bottega, Mantoue, Museo Civico Palazzo Te, 1993, p. 201-202 n° 190, repr.). Le Louvre conserve une copie d'après cette composition (INV 3617). Bibliographie : S. Massari, cat. exp. Giulio Romano pinxit et delineavit, Opere grafiche autografe di collaborazione e bottega, Mantoue, Museo Civico Palazzo Te, 1993, p. 202 sous n° 190 ; S. L'Occaso, « New Findings about some Mantouan Drawings by Giulio Romano and His Circle », dans 'Master Drawings, 49,2001, 1, p. 3-4, 11 note 3, repr. p. 4 fig. 1 ; L. Angelucci, dans 'Giulio Romano', Cabinet des dessins, musée du Louvre-Le Passage Paris-New York éditions, Paris, 2012, par L. Angelucci et R. Serra, sous n° 48.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Mantoue, Sant'Andrea, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Jardin des Oliviers+, Mantoue, San Marco, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ - Boschetti, Isabella+ - Judas, apôtre+ - Bertelli, Ferdinando+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Christ mis en croix - Passion du Christ
Techniques : pierre noire - lavis gris-brun - mis au carreau - encre gris-brun - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 92