Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 19/09/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

Jeune homme nu, tourné à droite : étude pour l'Amour

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 24090, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII14721
MA12221

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G885

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme

TECHNIQUES :
Etait auparavant rapporté au recto du folio 36 de l'album Bouchardon -4-
H. 00,610m ; L. 00,460m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1520, chap. : Ecole française, Volume B. (...) Num¿ro : 12221. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bouchardon /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 94 B. D¿signation des sujets : Etude pour l'Amour. Dimensions : H. 61 x L. 45cm. Origine : Idem & Donné par M. Girard /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : la technique, précisée dans la notice n° 12128, concerne en fait les notices n° 12128 à 12229..

COMMENTAIRE :
Annotation en bas à gauche à l'encre brune : "Etude pour l'Amour 9". Neuf grandes feuilles à la sanguine provenant de l'atelier de l'artiste et représentant des études pour 'l'Amour se taillant un arc dans la massue d'Hercule' sont au Louvre (inv. 24090-inv. 24098). Ces dessins exécutés d'après un seul modèle proposent un tour complet du sujet, étudié selon neuf points de vue. La sculpture, réalisée par E. Bouchardon en 1750 pour Louis XV, est elle aussi conservée au Louvre. Voir G. Scherf dans cat. d'exp. 'l'Antiquité rêvée : innovations et résistances au XVIIIe siècle', Paris, musée du Louvre, 2010-2011, n° 8-12. Bouchardon a toujours conservé soigneusement dans un portefeuille ses études pour l'Amour, comme en témoigne son inventaire après décès. Il n'avait pas prévu de les léguer à son ami Mariette, contrairement aux dessins pour la fontaine de Grenelle. Le portefeuille resta chez ses descendants, et neuf grandes sanguines furent léguées au Louvre par Girard en 1808. Certaines feuilles cependant furent dispersées (...) Ces neuf dessins de grande taille et de dimensions analogues, exécutés d'après un seul modèle, proposent un tour complet du sujet, étudié selon neuf points de vue différents. Malgré le soin apporté par Bouchardon au choix de son modèle, sa transcription plastique lui attira des reproches. (Guilhem Scherf, Louvre, Edme Bouchardon (1698-1762). Une idée de beau, 2016, pp. 361-365).

INDEX :
Lieux : Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Amour - Bouchardon, Edmé, oeuvre en rapport
Sujets : MYTHOLOGIES - Amour fabriquant son arc
Techniques : sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 96