Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 07/09/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

Statue équestre de Constantin, à Rome

Vers 1724/1725

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 24087, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII14718
MA12218

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G499

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme
Inspiré par BERNINI Gian Lorenzo

TECHNIQUES :
Sanguine, contre-éprouvée, règle. Bords droit et gauche découpés. Verso : en haut à gauche, 91 B au graphite, 91 repris à la plume et encre brune. Filigrane : licorne dans un cercle surmonté d'un P.
H. 00,433m ; L. 00,285m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1520, chap. : Ecole française, Volume B. (...) Num¿ro : 12218. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bouchardon /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 91 B. D¿signation des sujets : La Statue de Charlemagne qui est dans le péristile de saint Pierre. Dimensions : H. 42 x L. 28cm. Origine : Idem & Donné par M. Girard /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : la technique, précisée dans la notice n° 12128, concerne en fait les notices n° 12128 à 12229..

COMMENTAIRE :
D'après la statue équestre de Constantin de Gian Lorenzo Bernini dit Bernin (1598-1680), 1663-1670, marbre, narthex, à droite en entrant dans la basilique, basilique Saint-Pierre, Rome. L'usage de la règle est suffisamment rare dans les copies romaines de Bouchardon pour être signalé ici. Dans ce dessin de jeunesse (voir filigrane), la règle permet une mise en place précise du cadre architectural, associée à un croquis plus libre pour la statue équestre elle-même. Contre-épreuve à la Bibliothèque royale de Stockholm (Inv. KB P1. AF 34 f° 1, voir Bjurström, 1982, cat. 814, f° 1). Le musée des Beaux-Arts de Rennes conserve une copie anonyme de la statue de Constantin à la sanguine rehaussée de gouache blanche (H. 0,413 ; L. 0,257, inv. 794.1.3456). D'après la même basilique : Inv. 24242, Inv. 23927, Inv. 24081, Inv. 23916, Inv. 23990, Inv.23991, Inv. 23992, Inv. 24247, Inv. 24248, Inv. 23915, Inv. 24082, Inv. 24119, Inv. 24083 Voir aussi : Inv. 24240, Inv. 24252, Inv. 23996, Inv. 24212, Inv. 23987, Inv. 23988, Inv. 24707 (J. Trey, Inventaire général des dessins du musée du Louvre. Ecole française. Edme Bouchardon. 1698-1762, n°209) (...) Outre le filigrane, le traitement de la sanguine incite en effet à la dater des débuts du séjour romain de Bouchardon. Plutôt rare dans ses dessins, l'utilisation de la règle trahit l'application d'un jeune artiste soucieux d'être précis dans sa copie. Une ligne verticale peu discrète traverse la composition au centre, une autre délimitant le pilastre à droite interrompt la draperie représentée dans un second temps, et les traits horizontaux se multiplient au niveau du piédestal. À cette représentation scrupuleuse des éléments architecturaux s'ajoute un travail très soigné de longues hachures appliquées très finement et régulièrement. À l'inverse, la statue et son cavalier ont été rapidement dessinés, même si le dynamisme du groupe est savamment rendu par quelques accents de sanguine fortement appuyés. Mais si Bouchardon n'a pas manqué de figurer certains détails comme les yeux globuleux du cheval et les élégantes boucles de sa crinière, il a complètement omis les broderies qui recouvrent la surface du grand rideau, un élément décoratif habituellement évoqué dans ses copies. La draperie est entièrement balayée de longues hachures qui alternent avec des zones de réserve pour mieux rendre les volumes des plis ; mais les effets de clair-obscur restent très mesurés par rapport à ceux plus contrastés de l'original. Dans l'ensemble, la représentation de cette scène dramatique est honnête mais manque un peu de verve, surtout lorsqu'elle est comparée aux autres copies exécutées par Bouchardon d'après des œuvres de Bernin (Anne-Lise Desmas, Louvre, Edme Bouchardon (1698-1762). Une idée de beau, 2016, pp. 105-106).

INDEX :
Lieux : Rome, Vatican, Basilique Saint-Pierre, oeuvre en rapport
Personnes : Constantin Ier le Grand
Sujets : Bernini, Gian Lorenzo, Statue équestre de Constantin
Techniques : sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 96