Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/01/2012 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BAROCCI Federico


Ecole romaine et ombrienne

La Madone du Rosaire

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 2856, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII2366
MA2268

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BAROCCI Federico

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun.
H. 00,175m ; L. 00,145m

HISTORIQUE :
Vraisemblablement, E. Jabach ; au recto, paraphe Prioult (L. 2953) ; marques du Louvre (L. 1899 et 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.304, chap. : Ecole romaine, carton 17. (...) Num¿ro : 2268. Nom du ma¿tre : Idem [[ Barocci, Federigo ]]. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 28. D¿signation des sujets : Sur le même carton deux dessins : l'un à la plume et lavé, représente la Vierge donnant le Rosaire à Saint Dominique. L'autre aux crayons rouge et noir, représente la Vierge couvrant de son manteau les Chrétiens qui l'invoquent. Dimensions : H. 18 x L. 14,5 cm ; H. 18,5 x L. 12 cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 3francs. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Observations : Ce second dessin a été gravé pour Caylus. [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Il s'agit d'un des multiples dessins préparatoires au tableau de la 'Madone du Rosaire', peint entre 1589 et 1593 pour la Confrérie de l'Assomption et du Rosaire de Senigallia (26 études préparatoires sont recensées par Olsen). Le tableau, qui se trouve aujourd'hui au palais épiscopal de Senigallia, fut commandé par rivalité avec la Confrérie concurrente de la Croix et du Sacrement, pour laquelle Barocci avait peint, en 1582, la 'Mise au tombeau du Christ' (Santa Croce, Senigallia). Conformément au programme pieux du commanditaire, Barocci conçut une symbiose inédite de l'Assomption et de l'apparition à saint Dominique de la Vierge du Rosaire. D'après la légende qui remonte au XVe siècle, la Vierge lui serait apparue à Albi et lui aurait remis un chapelet. (R. Bonnefoit, dans cat. exp. Partis pris : Jean Starobinski, Largesse, Paris, Musée du Louvre, 1994, n° 6).

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Senigallia, Santa Croce, oeuvre en rapport, Senigallia, Palais épiscopal, oeuvre en rapport
Personnes : Dominique, saint - Vierge Marie
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Saint Dominique recevant le rosaire - Madone du Rosaire - Barocci, Federico, Madone du Rosaire
Techniques : encre brune - lavis brun - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 6