Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 24/01/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

DUMONSTIER Geoffroy


Ecole française
documenté en 1535-1573


BIOGRAPHIE :
'Fils de Jean Dumonstier, enlumineur actif à Rouen, Geoffroy Dumonstier est cité pour la première fois en 1535 dans un contrat relatif à Saint-Martin d'Oissel et à Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen. Il est mentionné ensuite comme peintre dans les comptes des bâtiments relatifs au château de Fontainebleau pour les années 1538-1540. Une annotation portée sur un dessin qui passe pour son autoportrait (Saint-Pétersbourg, musée de l'Ermitage, inv. 2865) le désigne comme « Geoffroy Du Monstier excellent Enlumineur et peintre du Roy François premier et de Henri second ». [...]. Lors de son décès à Paris le 13 octobre 1573, il portait le titre de peintre de la reine et résidait chez le frère du roi. Son oeuvre a été reconstruit à partir de seize gravures à l'eau-forte où son nom, suivi de la mention 'fecit', est inscrit à la plume (Paris, BnF, Estampes et Photographie, AA 1, Rés.). Il comprend à présent un ensemble de vingt-six compositions gravées dont deux datées de 1543 et 1547, un groupe cohérent de dessins (Paris, musée du Louvre, Inv. 8767, 11399, 11407, 26368, RF 54416 ; École nationale supérieure des Beaux-arts, M. 918, M. 784, P.M. 2515 ; BnF, Estampes et Photographie, B 5, Rés. ; Haarlem, musée Teyler, M I, K. 32 ; Londres, British Museum, inv. 1946,0713-118 ; Stockholm, Nationalmuseum, NM 74/1881 (Catalogué parmi les dessins attribués à Livio Agresti) ; Alger, musée des Beaux-Arts, Inv. 3133 ; et collections privées) et, en suivant une hypothèse très séduisante de Jean Lafond (1931-1932), quelques enluminures regroupées autour du 'Chartrier de l'hospice général de Rouen', dit 'Cartulaire de Saint-Maclou' (Rouen, archives départementales de la Seine-Maritime, AP 38, f. 2vo) : la Femme de l'Apocalypse rapportée dans un livre d'heures d'origine rouennaise ayant appartenu à Henri d'Anjou, roi de Pologne (Vienne, Österreichische Nationalbibliothek, Cod. Sn. 13 241, f. 15) et les illustrations des 'Usages géométriques de l'astrolabe' cataloguées ici. Par ailleurs, on lui prête parfois la conception de panneaux de céramique réalisés par Masséot Abaquesne (Chantilly, musée Condé ; Écouen, Musée national de la Renaissance, 1542) et de certains vitraux de l'église Saint-Acheul d'Écouen et de la chapelle du château d'Écouen (remontés au château de Chantilly).' - voir Dominque Cordellier, dans 'Les enluminures du Louvre, moyen âge et Renaissance', catalogue raisonné sous la direction scientifique de François Avril, Nicole Reynaud et Dominique Cordellier, assistés de Laura Angelucci et Roberta Serra, Paris, 2011, p. 260.


SYNONYMES :
Dumonstier Geuffroy
Dumonstier Godefroy
Dumoustier Geoffroy
Dumoûtier Geoffroy