Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 27/01/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

POYER Jean


Ecole française
Vers 1445-Vers 1504


BIOGRAPHIE :
Enlumineur et peintre. Actif à Tours. '[...]L'artiste fut redécouvert par les historiens de l'art au milieu du XIXe siècle. Le débat autour du rapprochement entre le paiement à Poyer en 1497 d'« unes petites Heures » commandées par Anne de Bretagne et les « Grandes Heures d'Anne de Bretagne » (Paris, BnF, Lat. 9474) se poursuivit pendant toute la seconde moitié du siècle, bien qu'André Steyert ait pu rattacher ce célèbre manuscrit dès 1880, de manière convaincante, à une mention de paiement au profit de Jean Bourdichon. S'appuyant sur une analyse stylistique et critique, François Avril réussit dans les années 1970 à établir un corpus d'une si grande qualité qu'il proposa à nouveau pour ce peintre tourangeau de la suite de Fouquet le nom de l'éminent Jean Poyer. Pourtant cette suggestion resta controversée, car Poyer n'est attesté que jusqu'à la fin du XVe siècle, alors que quelques oeuvres associées à son nom semblent avoir été exécutées au début du XVIe siècle, après sa période d'activité assurée. Finalement, en 1995, Pierre-Gilles Girault déduisit d'un poème de Jean Lemaire de Belges, la Plainte du désiré que Poyer était mort avant 1504. Dans ce poème allégorique imprimé seulement en 1509, il figure, aux côtés de Roger van der Weyden, de Hugo van der Goes, de Jan van Eyck et de Jean Fouquet au nombre des gloires du passé alors que Gentile Bellini, Léonard de Vinci, Pietro Perugino, Jean Hey (Le Maître de Moulins) ou Jean Perréal sont, dans le même texte, placés du côté des « modernes ». Il apparaît aussi, toujours avec Jean Fouquet, dans la troisième édition du traité de perspective de Jean Pèlerin Viator, en 1521. Incontestablement, l'émule tourangeau de Fouquet, dont il a peut-être été l'élève, se distingue par une qualité exceptionnelle, et il n'est pas fortuit que de nombreuses oeuvres de ce maître soient de précieuses commandes personnelles émanant du cercle royal d'Anne de Bretagne et de ses deux époux successifs Charles VIII et Louis XII. Ses travaux dont la date est assurée, s'échelonnent de 1485 à 1500 [...]' - voir Mara Hofmann, dans 'Les enluminures du Louvre, moyen âge et Renaissance', catalogue raisonné sous la direction scientifique de François Avril, Nicole Reynaud et Dominique Cordellier, assistés de Laura Angelucci et Roberta Serra, Paris, 2011, p. 184.


SYNONYMES :
Poyet, Jean
Poier, Jean
Pohier, Jean