Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 03/12/2012 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LIEDET Loyset


Ecole des anciens Pays-Bas
Actif en 1460-Documenté en 1483


BIOGRAPHIE :
'Alors actif à Hesdin, Loyset Liédet apparaît dans les archives ducales bourguignonnes en 1460 pour le paiement de l'illustration de deux volumes des Histoires romaines (Paris, bibliothèque de l'Arsenal, ms. 5087-5088) pour Philippe le Bon. Il semble avoir encore travaillé, à diverses reprises, pour le Grand duc d'Occident, sans apparaître dans les archives ducales. Il illustra notamment plusieurs livres copiés par l'écrivain et copiste ducal David Aubert. Il déménagea à Bruges sans doute vers 1468 car en 1469 il y apparaît dans les archives de la confrérie des métiers du livre, dédiée à saint Jean l'évangéliste, en tant que nouveau membre. Dans cette ville, il travailla pour le duc de Bourgogne Charles le Téméraire, essentiellement à l'achèvement de manuscrits réalisés pour Philippe le Bon mais non illustrés avant la mort de celui-ci (1467). Ce travail l'occupa pendant quelques années. Les sources d'archives en font mention jusqu'en 1472, mais il est probable que cela dura encore quelque temps puisque certains des volumes non achevés en 1467 qui furent illustrés par cet artiste ne sont pas mentionnés dans les archives. De nombreux auteurs ont fait remarquer des différences de qualité parmi les miniatures de Liédet. Ces différences sont généralement expliquées par sa rapidité de travail car il réalisa plusieurs centaines d'illustrations pour Charles le Téméraire en l'espace de quelques années seulement. Cependant, l'analyse des illustrations conduit à y voir la présence de plusieurs mains travaillant toutes dans le style de Liédet. Liédet illustra des livres pour d'autres commanditaires que le duc de Bourgogne, tels Louis de Bruges, seigneur de la Gruuthuse, ou l'évêque Ferry de Clugny. Liédet apparaît pour la dernière fois en 1479 dans les archives brugeoises. Pendant longtemps, on a cru que cette date correspondait à son décès ; cependant, récemment, Dominique Vanwijnsberghe (2006, p. 143) a publié un document des archives lilloises mentionnant Loyset et son frère Huchon (ou Husson) dans cette ville en 1483. C'est donc après cette date qu'il faut placer sa mort.' - voir Anne Dubois, dans 'Les enluminures du Louvre, moyen âge et Renaissance', catalogue raisonné sous la direction scientifique de François Avril, Nicole Reynaud et Dominique Cordellier, assistés de Laura Angelucci et Roberta Serra, Paris, 2011, p. 292.