Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 14/09/2011 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ROBERT Hubert


Ecole française
1733-1808


BIOGRAPHIE :
Peintre, aquarelliste et graveur. Né et mort à Paris. Elève du sculpteur Michel-Ange Slodtz (1705-1764). Il part à Rome avec l'Ambassadeur de France à Rome, M. de Stainville, futur duc de Choiseul. Ce dernier paye la pension de cuisinier à l'Académie de France à Rome afin que son protégé l'intègre. En 1759, Charles Natoire, le directeur, lui obtient une place de pensionnaire. De Rome, où il étudie, il part à Naples, en 1760, avec l'abbé Saint-Non et Fragonard. En 1762, il quitte l'Académie et retrouve son protecteur à Florence, puis il retourne à Rome. Rentré à Paris en 1765, l'année suivante il était agréé et reçu par l'Académie Royale. Ses talents lui procurèrent différentes places : nommé successivement dessinateur des Jardins du Roi, garde des tableaux du Roi, garde du Museum et conseiller à l'Académie, il fut chargé d'aménager certaines parties des résidences royales, telle que le hameau de la Reine à Trianon. Pendant la Révolution, il est arrêté en octobre 1793. Libéré, après dix mois de détention, à la chute de Robespierre, il retrouva ensuite une certaine notoriété et se vit chargé de la mise en place du nouveau Museum national dont il fut nommé, en 1800, conservateur. Ses tableaux de ruines et représentations architecturales sont influencés par Giovanni Paolo Pannini et Giovanni Battista Piranesi.


SYNONYMES :
Hubert Robert
Robert, Hubert
Roberts, Hubert
Robart, Hubert
Robarts, Hubert
Robert des Ruines
Robert, Robert des Ruines