Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 22/01/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

DAMASKINOS Michail


Ecole grecque
Vers 1535-1592


BIOGRAPHIE :
'Michail Damaskinos nous est connu à travers quelques témoignages documentaires et les signatures apposées sur ses oeuvres. Sans doute formé en Crète dans le deuxième quart du XVIe siècle, il développa l'essentiel de son activité à Venise, où il exécuta de nombreuses icones pour l'église San Giorgio dei Greci. Il y fut aussi en relation avec les artistes italiens de son temps (en particulier Palma il Giovane), et y étudia de façon approfondie la peinture maniériste, s'inspirant en particulier du style du Parmigianino. Une série de documents nous apprend qu'après son retour à Candie il travailla pour des commanditaires aussi bien vénitiens que grecs et qu'il bénéficia d'une grande renommée auprès des artistes locaux. Sa production se caractérise par une synthèse originale de formes d'origine byzantine et italienne : introduction d'éléments empruntés au maniérisme de Vénétie dans des compositions iconiques dérivées de l'art du temps des Paléologues, ou bien représentation de sujets narratifs tirés de modelés italiens mais associes à un rendu conventionnel de certaines figures, des drapés et de l'espace. Le Saint Antoine du Musée byzantin et chrétien d'Athenes, les Saints Serge, Bacchus et Justine, la Décollation de saint Jean Baptiste et la Lapidation de saint Étienne du musée d'Art byzantin de l'Antivouniotissa de Corfou comptent parmi ses oeuvres les plus importantes.' - voir Michele Bacci, dans 'Les enluminures du Louvre, moyen âge et Renaissance', catalogue raisonné sous la direction scientifique de François Avril, Nicole Reynaud et Dominique Cordellier, assistés de Laura Angelucci et Roberta Serra, Paris, 2011, p. 348.