Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 19/11/2012 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

FRANCESCO DAI LIBRI


Ecole vénitienne
Vers 1450-Vers 1503/1506


BIOGRAPHIE :
'Comme Francesco recevait « de toutes parts des livres à enluminer, il n'était jamais dénommé autrement que Dai Libri, livres qu'il excellait à enluminer » (« da tutte le bande libri a miniare, non era per altro cognome nominato che Dai Libri, ne' miniar de quali era eccellentissimo »). C'est en ces termes que Vasari présente l'enlumineur dans la seconde édition de ses Vite (1568). Francesco appartenait à une dynastie d'artisans du livre : son père, Stefano, était scriptor et miniator ; son fils Girolamo (né vers 1474) poursuivra avec succès dans la même voie et Vasari ajoute que son petit-fils Francesco « fit, alors qu'il était encore jeune, des miracles dans l'art de l'enluminure» (« fece, essendo anco giovinetto, miracoli nel miniare»). Les registres d'état civil permettent de situer sa date de naissance vers 1450 ; il mourut entre 1503, année où il signa une œuvre, et 1506, date à laquelle un document mentionne un Girolamo « de feu maître Francesco dei Libri » (« quondam magistri Francisci a libris »). On sait peu de choses sur lui. En dépit de la renommée dont il jouit de son vivant, il fut en effet vite oublié. Au dix-neuvième siècle, la critique chercha à définir son style en lui attribuant des peintures, mais elles n'étaient pas de sa main. Puis, en s'appuyant sur les similitudes entre quelques enluminures du Museo di Castelvecchio de Vérone et des peintures de jeunesse de Girolamo, on parvint à lui attribuer tout un corpus, retirant ainsi à Francesco les rares enluminures qui lui revenaient sûrement. La critique connut ensuite bien des vicissitudes et resta encore indécise jusqu'à l'identification, dans les années 1970, d'un «Liber perfectionis vitae» signé et daté 1503 (G. Mariani Canova, Miniatura rinascimentale a Padova, 1976, n° 135, p.160). Cet ouvrage confirme la forte interdépendance liant le père et le fils dans le domaine de l'enluminure. Quelques années plus tard, on put dater avec certitude en 1483 les Statuts des marchands de Vérone (Museo di Castelvecchio), écartant de ce fait tous les doutes sur l'identité de l'auteur des enluminures : il ne pouvait s'agir que de Francesco, et non de Girolamo qui, né en 1474, était alors enfant. Puis, une fois identifiée l'enluminure du Carme gratulatorio de Dante III Alighieri, réalisée à l'occasion de la désignation de Francesco Diedo comme podestà de Vérone, en 1483 (Venise, Biblioteca Marciana), l'attribution à Francesco n'a plus rencontré d'obstacles. On en est ainsi arrivé à établir, avec le temps, un maigre corpus, fondé sur des attributions pour la plupart largement acceptées.' - Gino Castiglioni, dans 'Les enluminures du Louvre, moyen âge et Renaissance', catalogue raisonné sous la direction scientifique de François Avril, Nicole Reynaud et Dominique Cordellier, assistés de Laura Angelucci et Roberta Serra, Paris, 2011, p. 95.


SYNONYMES :
Dai Libri Francesco