Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 29/03/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MORELLET François


Ecole française
1926


BIOGRAPHIE :
François Morellet, après une courte période figurative, parvient à l'abstraction en 1950 sous l'influence de Pierre Dimitrienko, et pratique alors une peinture très dépouillée, marquée par l'exemple de Mondrian. Il adopte un langage géométrique composé de formes simples ¿ lignes, carrés, triangles ¿ assemblées dans des compositions élémentaires bidimensionnelles, qui jouent avec un nombre restreint de couleurs posées en aplats. Avec cinq autres artistes, il fonde en 1961 le GRAV (Groupe de recherche d'Art Visuel), participant de cette Nouvelle Tendance qui rassemble les préoccupations liées à l'art cinétique et qui s'étend internationalement. Après 1970 débute pour lui une troisième période marquée par la création d'œuvres de plus en plus dépouillées, qui jouent avec leur support et l'espace qui les environne. Pour le musée du Louvre, il s'est inspiré d'une série récente initiée en 2005-2006 intitulée Streap-teasing ou Débandade, faite à partir de croisements de bandes horizontales, verticales ou diagonales. L'artiste est parti de neuf lignes au hasard d'un tableau carré de 1975. Les jeux de mots ironiques sur la nudité et le sexe, associés au procédé, sont toujours présents dans sa démarche. Techniquement, la gravure fut pour lui l'occasion de « tirer des traits » à partir de ces bandes noires. Une bande est en fait la collection de nombreux traits ou lignes, et vice versa. Les lignes furent tracées de manière régulière à l'ordinateur, puis transférées sur le cuivre pour la photogravure. MLB